Le datura stramoine

 
Un problème est survenu, je reassaye plus tard
Hero article mot du malherbologue - datura stramoine

Par Lionel Barbalonga, malherbologue chez Corteva Agriscience

Le datura stramoine (Datura stramoine en latin) est présent sur l’ensemble du territoire français. Il est plus abondant en milieu naturel, mais nous le retrouvons aussi dans les cultures de printemps, où il exerce une forte concurrence avec la culture. Cela étant dit, c’est surtout à cause de sa forte toxicité que la présence de daturas dans les cultures, pose de gros problèmes aux agriculteurs.

Une forte toxicité

L’ensemble de la plante contient des alcaloïdes tropaniques et notamment des molécules d’atropine et scopolamine qui ont en commun un cycle tropane. Ces alcaloïdes ont la particularité d’être des antagonismes de l’acétylcholine, une molécule qui joue un rôle dans l’activité musculaire des animaux et des hommes, ainsi que dans les fonctions végétatives des plantes. La toxicité de ces alcaloïdes (ARfD 0,016 microg/kg PC) est 500 fois plus élevée que celle de la mycotoxine déoxynivalenol, ou DON, synthétisée par des champignons du genre Fusarium, déjà très redoutée dans les cultures de maïs et de céréales. Le seuil de toxicité du datura représente par exemple pour un maïs grain à destination alimentation humaine (hors amidonnerie, pop-corn, baby-food et produits finis), 1 graine de datura dans 2 kg de maïs.

Eliminer le moindre pied de datura

Comme toute la plante est toxique, la présence du moindre jus de datura dans du maïs peut contaminer une remorque entière à la récolte, sans qu’aucune graine de datura n’ait été détectée, et rendre le produit impropre à la consommation. Il est donc nécessaire d’éradiquer les daturas présents dans une parcelle, dès la détection du premier individu. Il est possible d’arracher les plantes à la main, mais obligatoirement avec des gants.

Comment reconnaître un datura

Le datura stramoine est une plante annuelle qui se reconnaît au stade plantule, par ses grands cotylédons linéaires et lancéolés, par ses toutes premières feuilles alternes ovales allongées puis à partir de la quatrième feuille, par leur forme sinuée dentée.

La plante adulte mesure entre 40 cm et 1 m avec une tige d’un vert jaunâtre qui se ramifie en deux parties, avec présence de poils sur la tige et les pétioles. Elle dégage une odeur nauséabonde lorsqu’on la touche.

La floraison s’échelonne entre le début de l’été et le début de l’automne. Les fleurs sont blanches, solitaires et forment un long calice à 5 dents. Courtement pédonculées, elles prennent naissance dans le creux des branches.
Le fruit est composé d’une capsule ovoïde de 5 cm, couverte d’épines, et contant plus de 500 graines.

La faculté germinative des graines diminue avec le temps, leur taux annuel de décroissance est de 30 %.

Les moyens de lutte

Le seul levier vraiment efficace contre le datura est le désherbage chimique. Les interventions mécaniques ne sont pas suffisantes.
Les levées échelonnées compliquent le contrôle de cette plante adventice.

L’objectif pour éliminer les daturas, est de ne pas laisser monter à graines les plantes tout au long de la saison, soit en arrachant à la main les plantes isolées et en les sortant de la parcelle, avec des gants ; soit en les broyant en les passant dans des enrouleurs ; soit en les gérant pendant l’interculture, par un broyage, d’autres interventions mécaniques, etc…

Les solutions Corteva

Dans le maïs et le sorgho, Lontrel SG (174 g/ha + adjuvant), contrôle le datura au stade plantule et jeune plante. La largeur de spectre de Lontrel SG apporte en même temps une solution contre de nombreuses adventices soit pluriannuelles, comme les chardons et laiterons, soit annuelles comme les matricaires, bidens, érigérons, ambroisies à feuille d’armoise etc…

Kart™/Starane™ Gold contrôlent également efficacement le datura dans le maïs (non autorisé sur sorgho). Il permet de combiner l’efficacité « flore difficile annuelle » contre les vivaces type ronces des champs, liserons des haies, rumex, et « flore spécifique » comme les abutilons, daturas, etc…

Kart™/Starane™ Gold ou Lontrel™ SG permettent ainsi d’avoir raison sur maïs, de la problématique globale « flore difficile », et de lutter contre le datura sans le surcoût d’un passage spécifique.