Herbicides céréales : pas d’impacts sur la culture qui suit

 
Un problème est survenu, je reassaye plus tard
Pas d'impact sur la culture qui suit

Les essais 2022 le confirment, l’application des herbicides de Corteva à base de pyroxsulame ou d’Arylex active, n’ont pas d’effet phytotoxique sur les cultures qui sont semées après la céréale, ni sur les couverts d’interculture. Explications.

« Il existe plusieurs façons d’évaluer l’impact d’un produit de désherbage sur la culture qui suit, explique Elsa Penguilly, Responsable Technique chez Corteva. La première est de semer différentes cultures dans une parcelle qui a été désherbée au printemps 2022 avec plusieurs herbicides, et d’attendre que les plantes lèvent et commencent à se développer au cours de l’automne 2022, pour constater si les substances actives appliquées ont un effet sur les cultures ». Cette solution fait l’objet chez Corteva d’une série d’essais dont les résultats seront connus en novembre ou décembre.

Un test plus rapide, très concluant

« Pour aller plus vite, nous avons aussi utilisé une deuxième solution, qui consiste à appliquer les différents herbicides que nous souhaitions évaluer, et à implanter trois semaines plus tard, les cultures sur lesquelles nous voulons connaître l’impact des substances actives » poursuit la spécialiste de Corteva. C’est ce que nous avons fait en mettant en place une deuxième série ce printemps, et pour laquelle nous avons déjà les résultats ».

Les résultats sont très concluants. Le test démontre sans ambiguïté qu’Abak™/Quasar™, herbicide céréales à base de pyroxsulame et de cloquintocet-mexyl, appliqué seul, n’a aucun impact sur la levée de la féverole, des épinards, du sarrasin, de la phacélie, du trèfle ou du colza (présent dans d’autres essais), alors que l’on observe dans les conditions de l’essai, un effet des autres herbicides de référence sur ces différentes cultures. L’expérimentation montre aussi qu’Abak™/Quasar™ associé à Zypar™/Mattera™/Renitar™, n’a pas non plus d’impact sur les cultures et couverts d’intercultures testés.

« Cela ne signifie pas que les herbicides de référence qui sont utilisés plusieurs mois avant le semis de la culture suivante, auront un effet phytotoxique sur les cultures qui suivent, car ici nous les avons testés dans les pires conditions, précise Elsa Penguilly. L’écart entre leur application et le semis des différentes cultures n’était que de trois semaines. Mais cet essai démontre qu’Abak™/Quasar™ et Zypar™/Mattera™/Renitar™, appliqués seuls ou associés n’auront eux, aucun impact sur la culture qui suit ou les espèces implantées en intercultures ».

Les anti-chardons, sans effet non plus

La même expérimentation a été conduite avec les produits anti-chardons à base de clopyralid Chardex et Sekens, et les résultats sont aussi très démonstratifs.

Chardex™/Effigo™ et Sekens™/Aka™/Kaon™ n’ont ni l’un ni l’autre, d’effet phytotoxique sur les cultures de colza, trèfles, luzerne, sarrasin, phacélie et vesce qui ont été implantées trois semaines après l’application de l’herbicide.