Un chardon peut en cacher d'autres

  Rotation des chardons

Comme nous l’avons vu dans un récent article, (Quelles sont les mauvaise herbes ?) le chardon est une vivace qui se développe dans toutes les grandes cultures. Sa présence est notable et problématique dans les grandes plaines céréalières et betteravières du Nord et de l’Est. L’Institut Technique de la Betterave (ITB) classe d’ailleurs le chardon en deuxième position des adventices les plus problématiques en betterave.

Au moins deux raisons peuvent expliquer cette recrudescence :

  • Le transfert des programmes de désherbage céréales à l’automne pour lutter contre les ray-grass et vulpins résistants aux inhibiteurs de l’ALS, alors que le chardon lève de la fin d’hiver jusqu’au milieu du printemps.
  • L’abandon des déchaumages profonds au profit de faux semis, une technique qui a vraisemblablement contribué à la dissémination de morceaux de chardons au sein des parcelles.

Le chardon est une adventice vraiment très dynamique et surtout très tenace. C’est une plante vivace qui se reproduit par multiplication végétative à partir de drageons, ou par régénération de fragments racinaires, ou par les graines. Le chardon évolue en tache, rarement de façon isolée (chardon issu de graines). En l’espace de trois ans, un chardon peut coloniser 250 m2 et son système racinaire peut descendre jusqu’à 6 m de profondeur.

Dans une culture de céréales, 3 chardons/m2 peuvent provoquer une perte de 12 q/ha quand 30 chardons/m2 provoquent une perte de 25 q/ha.

Lutter contre le chardon s’avère absolument nécessaire, quand ce n’est pas obligatoire. Selon les dernières recommandations du Comité Technique Désherbage Grandes Cultures Centre/Ile de France, il faut combiner une lutte chimique en culture pour détruire les plants à une lutte mécanique à l’interculture pour faire remonter les rhizomes et les détruire, comme l’explique cette vidéo : https://youtu.be/qpLg8_yDf7c

En 2019, Corteva a installé pour 5 ans une plateforme d’essais sur la gestion du chardon dans une rotation céréales/betteraves. Y sont comparés les dynamiques des levées par germination et par rhizome des chardons, l’efficacité des solutions conventionnelles en blé, les outils de travail du sol et la profondeur de travail.

La dynamique de levée des chardons de rhizomes nous a montré combien cette levée était échelonnée, de fin février à début mai. Ce qui nous fait dire qu’un positionnement de l’herbicide au stade 2 nœuds est en fait trop précoce car 10-15 % des chardons lèvent encore après ce stade, comme on le voit sur le graphique. Dans le cadre d’une lutte d’usure, il faut raisonner le chardon et faire en sorte que les traitements ne soient pas systématiques. Le bon positionnement du traitement revêt une réelle importance.

Comptage Chardon

En ce qui concerne les essais avec différentes formulations du marché, on relève que ceux à base de clopyralid, comme Chardex™ / Effigo™, Aka™/ Kaon™/ Sekens™, conservent une très bonne efficacité. Elle est liée à la pénétration puis à la circulation ascendante et descendante du clopyralid, comme le montre le schéma ci-dessous.

Absorption et Migration du Clopyralid marqué C14Absorption Chardon

La lutte du chardon est une lutte d’usure qui peut s’étaler sur cinq ans, dans toutes les cultures. C’est en positionnant bien le traitement anti-chardons à la fin des levées de chardons et en effectuant les bons travaux de déchaumage profond que l’on peut en venir à bout.

 

Chardex™ / Effigo™: SL - concentré soluble, contenant 35 Grammes par litre de Clopyralid (sel de monoéthanolamine), 350 Grammes par litre de 2,4-MCPA . AMM N° 9600370 - Corteva Agriscience France SAS.

Avertiseement yeuxAttentionAvertiseement fauneDanger. H410 - Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme. H332 - Nocif par inhalation. H318 - Provoque des lésions oculaires graves. EUH401 - Respectez les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement. P280 - Porter un équipement de protection des yeux/ du visage. P261 - Éviter de respirer les brouillards. P304+P340 - EN CAS D’INHALATION: transporter la victime à l’extérieur et la maintenir au repos dans une position où elle peut confortablement respirer. P305+P351+P338 - EN CAS DE CONTACT AVEC LES YEUX: rincer avec précaution à l’eau pendant plusieurs minutes. Enlever les lentilles de contact si la victime en porte et si elles peuvent être facilement enlevées. Continuer à rincer. P310 - Appeler immédiatement un CENTRE ANTIPOISON ou un médecin. P501 - Éliminer le contenu/récipient selon la règlementation en vigueur.

Responsable de la mise en marché : Dow AgroSciences Distribution S.A.S, Bâtiment Equinoxe 2 - 1B avenue du 8 mai 1945 - 78280 Guyancourt. N° d’agrément PA00272 : Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels. N° Vert 0800 470 810. ®TM Marques déposées de Corteva Agriscience et sociétés affiliées. © 2021, Corteva.

 

Aka™ / Kaon™ / Sekens™: EC - concentré émulsionnable, contenant 100 Grammes par litre de Fluroxypyr, 2.5 Grammes par litre de Florasulame, 80 Grammes par litre de Clopyralid. AMM N° 2110104 - Corteva Agriscience France S.A.S.

Avertiseement yeuxAttentionAvertiseement fauneDanger. H410 - Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme. H332 - Nocif par inhalation. H319 - Provoque une sévère irritation des yeux. H315 - Provoque une irritation cutanée. H304 - Peut être mortel en cas d’ingestion et de pénétration dans les voies respiratoires. EUH401 - Respectez les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement. P280 - Porter des gants de protection/des vêtements de protection/un équipement de protection des yeux/ du visage. P301+P310 - EN CAS D’INGESTION: appeler immédiatement un CENTRE ANTIPOISON ou un médecin. P302+P352 - EN CAS DE CONTACT AVEC LA PEAU: laver abondamment à l’eau et au savon. P304+P340 - EN CAS D’INHALATION: transporter la victime à l’extérieur et la maintenir au repos dans une position où elle peut confortablement respirer. P305+P351+P338 - EN CAS DE CONTACT AVEC LES YEUX: rincer avec précaution à l’eau pendant plusieurs minutes. Enlever les lentilles de contact si la victime en porte et si elles peuvent être facilement enlevées. Continuer à rincer. P331 - NE PAS faire vomir. P501 - Éliminer le contenu/récipient selon la règlementation en vigueur.

Responsable de la mise en marché : Dow AgroSciences Distribution S.A.S, Bâtiment Equinoxe 2 - 1B avenue du 8 mai 1945 - 78280 Guyancourt. N° d’agrément PA00272 : Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels. N° Vert 0800 470 810. ®TM Marques déposées de Corteva Agriscience et sociétés affiliées. © 2021, Corteva.

 

Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l'environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto. Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette des produits et/ou sur www.phytodata.com.

« PRODUIT POUR LES PROFESSIONNELS : UTILISEZ LES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES AVEC PRECAUTION. AVANT TOUTE UTILISATION, LISEZ L’ETIQUETTE ET LES INFORMATIONS CONCERNANT LE PRODUIT »