Quelles sont les mauvaises herbes …

  Mauvaise herbe

Quelles sont les adventices les plus présentes dans vos céréales et lesquelles sont les plus difficiles à détruire ?  Ces deux questions sont posées tous les deux ans depuis 2010 à un panel d’agriculteurs.

Pour la quatrième année consécutive, le vulpin et le ray-grass sont les adventices les plus présentes, respectivement pour 52 % et 47 % des répondants. Elles sont également les plus difficiles à détruire pour 39 % (ex-aequo) des répondants. Depuis 2014, on observe une tendance de la population de vulpin à régresser vers le Nord-Est, tandis que la zone de présence du ray-grass s’étend dans l’Ouest et vers le Nord et l’Est du bassin Parisien.

Les populations de dicotylédones ont diminué ces dernières années, parfois fortement comme le gaillet qui est passé en l’espace de 4 ans de 36 à 13 % de présence en parcelle, ou les véroniques qui sont passées de 20 à 10 % sur la même période. Ces diminutions s’expliquent par la systématisation des passages d’automne, ce qui permet l’introduction de matières actives efficaces comme le diflufenicanil et de passages de printemps bien ciblés.

En revanche, les chardons sont en progression avec une présence à 15 % en parcelle en 2020, tandis que les rumex restent stables. Ces deux dicotylédones vivaces sont  globalement toujours aussi difficiles à détruire qu’il y a 10 ans. Les populations de chardons progressent de manière diffuse sur l’ensemble du territoire autour des deux principaux pôles d’infestation que sont le Nord-Est et le Midi. Leur présence est notamment remarquable dans les zones d’élevage.

Les rumex sont surtout présents en Bretagne en raison du système de polyculture élevage et de la présence de prairies. La lutte est sinueuse contre ces dicotylédones vivaces. Elle doit se faire dans toutes les cultures, céréales, prairies temporaires, maïs … avec des produits contenant des matières actives capables de détruire les rumex et les chardons en profondeur.

 

Diflufénicanil : Substance active approuvée dans le cadre du Règlement (CE) N°1107/2009.

Avertiseement fauneAttention. H412 - Nocif pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.

 

Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l'environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto. Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette des produits et/ou sur www.phytodata.com.

« PRODUIT POUR LES PROFESSIONNELS : UTILISEZ LES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES AVEC PRECAUTION. AVANT TOUTE UTILISATION, LISEZ L’ETIQUETTE ET LES INFORMATIONS CONCERNANT LE PRODUIT »