Les véroniques

 
Un problème est survenu, je reassaye plus tard
les véroniques

Par Alexandre Serré, Responsable Marketing et Commercial, Région Centre

Le genre Veronica fait partie de la famille des Plantaginaceae, autrefois appelée Scrophulariaceae.  Il regroupe de nombreuses espèces dont certaines sont très nuisibles dans les cultures, notamment dans les céréales et le colza.

En France, la famille des Plantaginaceae colonise toutes les cultures. Elle regroupe notamment les genres Veronica (véroniques), Plantago (plantains), Linaria, Kicksia, Chaenorrhinum (linaires), Antirrhinum, Misopates (mufliers), Digitalis (digitales) ou encore Verbascum (Bouillon blanc).

Il existe plusieurs dizaines d’espèces différentes de Veronica. Les espèces les plus courantes en plaine, sont la véronique à feuilles de lierre, la véronique de perse, la véronique des champs, la véronique agreste et la véronique luisante.

Biologies des véroniques
Les véroniques sont toutes des espèces annuelles. Leur levée échelonnée coïncide généralement avec la levée des cultures. Les plus nuisibles pour nos cultures sont les véronique à feuille de lierre et véronique de Perse, par la concurrence de leur appareil végétatif avec celui des espèces cultivées et la production élevée de graine couplée à une forte persistance dans le sol.

Comment les identifier
Les véroniques se différencient par la découpe de leurs feuilles, la forme des fruits (les capsules), la couleur de la fleur ou encore la taille du pédoncule florale.

Leurs feuilles sont simples, entières à dentées sans stipules, alternes ou opposées.  

Les fleurs sont le plus souvent solitaires mais on peut également en trouver en grappes.

Le périanthe, c’est-à-dire l'ensemble des enveloppes qui assurent la protection des organes reproducteurs de la fleur, est composé de 4 à 5 sépales soudés à la base, et 4 à 5 pétales soudés. Lorsque la corolle est bilabiée, c’est-à-dire formée de deux lèvres, le renflement fréquent de la lèvre inférieure bouche le tube de la corolle pour former ce qu’on appelle une « gueule de loup ».

La fleur est aussi composée de 2 à 4 étamines selon l’espèce, soudées au tube de la corolle ainsi que d’ovaires supères.

Critères d’identification des différentes véroniques

La véronique à feuilles de lierre(Veronica hederifolia)
La plus fréquente des adventices dans les cultures d’hiver, cette espèce est présente sur l’ensemble du territoire français et sur tous les types de sol. Souvent abondante, elle est redoutée de tous les agriculteurs. Cette plante annuelle est velue et dotée de nombreuses tiges, de 10 à 30 cm.

Au stade cotylédon, la véronique à feuilles de lierre peut se confondre avec le célèbre gaillet grateron. Tous deux présentent des cotylédons prépondérants.

On distingue les deux plantes par la présence, chez la véronique feuilles de lierre, sur ses cotylédons, d’un mucron dans l’axe de l’unique nervure. Les cotylédons sont portés par un pétiole hérissé aussi long que le limbe. Les feuilles présentent une pilosité remarquable et ses poils sont visibles à l’œil nu.

La véronique de perse (Veronica persica)
Cette espèce présente sur l’ensemble du territoire français, est indifférente au type de sol. Elle se plaît néanmoins dans les sols suffisamment humides et riches en azote. Fréquente dans toutes les cultures, elle présente un fort potentiel de nuisibilité.

La véronique de perse se développe en nombreuses tiges qui vont de 15 à 40 cm. Une partie des tiges est ascendante. Les tiges se développent dans un premier temps, en se couchant au sol puis elles se redressent. Les feuilles sont d’abord opposées puis alternes dès qu’elles portent une fleur à leur aisselle.

Les fleurs sont d’abord pétiolées puis subsessiles. Elles sont portées par de fins pédoncules de grande taille qui dépassent celle des feuilles.

Ses capsules aplaties permettent de distinguer Veronica persica de Veronica polita..

La véronique des champs(Veronica arvensis)
On trouve cette espèce partout en France, mais elle est en général, peu abondante dans les cultures. Principalement présente dans les colzas et les céréales, elle montre une préférence pour les sols à tendance acide bien structuré, de type argilo-limoneux ou limoneux.

La véronique des champs est une plante à port dressé, de 10 à 25 cm de hauteur et ramifiée.

La véronique des champs est une plante à port dressé, de 10 à 25 cm de hauteur et ramifiée.

La véronique luisante (Veronica polita)
L’espèce Veronica polita est présente dans toute la France et peut coloniser toutes les cultures annuelles ou pérennes.

De faible nuisibilité, elle affectionne les sols argilo-calcaires. Vous ne la retrouverez pas en sols acides, ni sableux, ni argilo-sableux. Les capsules sont globuleuses, poilues et à peine plus larges que hautes.

La véronique agreste (Veronica agrestis)
Devenue rare aujourd’hui, la véronique agreste est souvent confondue avec Veronica polita.

Elle se distingue par des feuilles vert clair, peu épaisses, avec une pilosité marquée. Ses fleurs sont bleu pâle, parfois blanchâtre.

Vous l’aurez déduit de vous-même, cette espèce dispose d’une très faible nuisibilité.

La lutte contre les véroniques
La rotation des cultures et l’alternance des cultures d’automne et de printemps permet de limiter partiellement l’installation des véroniques dans les parcelles.

Plusieurs herbicides de prélevée ou de post-levée d’automne ou sortie d’hiver présentent une efficacité contre les véroniques.

Parmi les solutions efficaces dès le semis, Hauban™ à base d’Isoxaben permet de contrôler précocement les véroniques. En cours de saison, de l’automne à la sortie d’hiver, les spécialités à base de Pyroxulame donnent entière satisfaction pour désherber à vue : Gyga™/Garig™ (1 feuille de la céréale) ; Quasar™/Abak™ (2 feuilles de la céréale).

Pyroxsulame :Avertiseement fauneAvertiseement fauneAttention. H410 - Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme. Substance active approuvée dans le cadre du Règlement (CE) N°1272/2008.

HAUBAN™ : WG - granulés à disperser dans l'eau , contenant 40 Grammes par Kilo de Florasulame, 610 Grammes par Kilo de Isoxaben . AMM N° 2080094 - Corteva Agriscience France S.A.S.
Avertiseement fauneAvertiseement fauneAttention. H410 - Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme. H317 - Peut provoquer une allergie cutanée. EUH401 - Respectez les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement. P280 - Porter des gants de protection/des vêtements de protection/un équipement de protection des yeux/ du visage. P302+P352 - EN CAS DE CONTACT AVEC LA PEAU: laver abondamment à l’eau et au savon. P391 - Recueillir le produit répandu. P501 - Éliminer le contenu/récipient selon la règlementation en vigueur.

GYGA™/GARIG™ : WG - granulés à disperser dans l'eau , contenant 14.2 Grammes par Kilo de Florasulame, 70.8 Grammes par Kilo de Cloquintocet-mexyl, 70.8 Grammes par Kilo de Pyroxsulame . AMM N° 2170979 - Corteva Agriscience France S.A.S.
Avertiseement fauneAvertiseement fauneAttention. H410 - Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme. H317 - Peut provoquer une allergie cutanée. EUH401 - Respectez les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement. P501 - Éliminer le contenu/récipient selon la règlementation en vigueur. P391 - Recueillir le produit répandu. P280 - Porter des gants de protection/des vêtements de protection/un équipement de protection des yeux/ du visage. P302+P352 - EN CAS DE CONTACT AVEC LA PEAU: laver abondamment à l’eau.

QUASAR™/ABAK™ : WG - granulés à disperser dans l'eau , contenant 75 Grammes par Kilo de Cloquintocet-mexyl, 75 Grammes par Kilo de Pyroxsulame . AMM N° 2090041 - Corteva Agriscience France S.A.S.
Avertiseement fauneAttention. H410 - Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme. EUH401 - Respectez les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement. EUH208 - Contient du pyroxsulame et du cloquintocet-mexyl. Peut produire une réaction allergique. P391 - Recueillir le produit répandu. P501 - Éliminer le contenu/récipient selon la règlementation en vigueur

Responsable de la mise en marché : Dow AgroSciences Distribution S.A.S, Bâtiment Equinoxe 2 - 1B avenue du 8 mai 1945 - 78280 Guyancourt. N° d’agrément PA00272 : Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels. N° Vert 0800 470 810. ®TM Marques déposées de Corteva Agriscience et sociétés affiliées. © 2022, Corteva.

Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l'environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto. Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette des produits et/ou sur www.phytodata.com.

« PRODUIT POUR LES PROFESSIONNELS : UTILISEZ LES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES AVEC PRECAUTION. AVANT TOUTE UTILISATION, LISEZ L’ETIQUETTE ET LES INFORMATIONS CONCERNANT LE PRODUIT »