Easyconnect, le dispositif qui supprime tout contact avec les produits phytosanitaires

  EasyConnect, la solution qui supprime le contact

Fini le risque d’être exposé aux produits phytosanitaires, grâce au tout nouveau dispositif de bouchon et de remplissage du pulvérisateur aasyconnect, présenté le 15 juin 2021 au cours des Culturales, l’opérateur n’est plus en contact avec le produit. Ce système de transfert fermé ou « STF » des produits liquides sera mis à la disposition des agriculteurs, à partir de 2023. Dix sociétés phytosanitaires dont Corteva, se sont engagées à proposer d’ici-là, des bidons équipés d’un bouchon easyconnect.

Un bouchon identique sur tous les bidons
Le système easyconnect conçu en partenariat avec le constructeur américain Pentair, est composé de deux éléments, un bouchon spécifique installé sur tous les bidons de produits phytosanitaires, et un « connecteur » qui associe une pompe et un jeu de tuyaux. L’ensemble permet de pomper rapidement le produit du bidon et de l’envoyer dans le pulvérisateur, sans aucun contact pour l’opérateur. Une fois le transfert terminé, le bidon est rincé automatiquement, avec de l’eau claire sans que l’opérateur ne soit là-encore, en contact avec le produit.

Une sécurité accrue
« Avec easyconnect, nous nous engageons à fournir aux agriculteurs une solution innovante pour remplir leurs pulvérisateurs plus rapidement et plus facilement, avec une sécurité accrue pour eux et pour l'environnement, explique Louise Brinkworth, responsable des bonnes pratiques phytosanitaires pour la région EMEA chez Corteva Agriscience, et Présidente du comité directeur du groupe de travail qui pilote le STF easyconnect. Nous sommes désormais neuf acteurs clés du secteur de l’agrofourniture à offrir aux agriculteurs un choix très large de produits compatibles avec easyconnect. »

Une large majorité du marché
Le projet easyconnect a été lancé dans le cadre de l'engagement de CropLife Europe qui vise à rendre les systèmes de transfert fermés (STF) universellement disponibles. Il a été initié dans un premier temps, par six entreprises, Adama, BASF, Certis Europe, Corteva Agrisciences, Nufarm et Syngenta qui ont été rejointes, depuis par Bayer, Belchim Crop Protection, FMC Corporation et Rovensa Group..