Cédrick Picard dans l’Eure

  Cédrick Picard dans l’Eure

« Je combine travail du sol et chimie pour venir à bout du ray-grass »

Sur une partie de l’exploitation aux sols plus superficiels, Cédrick Picard, chef de culture, doit redoubler d’efforts pour contrôler les graminées. Pour y parvenir, il associe labour tous les cinq ans, travail superficiel, faux-semis, herse étrille et désherbage chimique à l’automne. Il va aussi essayer d’introduire des cultures de printemps, comme le sorgho grain. Explications.

A quelles adventices devez-vous surtout faire face sur l’exploitation ?
Nous avons surtout affaire à des infestations de ray-grass. Une partie de l’exploitation est composée de très bonnes terres sur lesquelles nous pouvons cultiver aussi bien du blé, que des betteraves, du lin ou du colza. Ces parcelles sont donc conduites en rotation longue et ne posent pas trop de difficultés de désherbage. Par contre, dans nos terres plus superficielles à cailloux, en rotations courtes, blé-blé-colza ou blé-orge-colza, nous avons de très gros problèmes de ray-grass. Depuis que les communes ne désherbent plus les bordures, nos parcelles se resalissent aussi en d’autres graminées.

Comment réussissez-vous à contrôler les fortes infestations de ray-grass dans ces parcelles ?
C’est très difficile. J’essaie de combiner travail du sol et chimie. Nous labourons ces parcelles une fois tous les cinq ans environ, pour enfouir les graines en profondeur, et passons ensuite uniquement à un travail superficiel pour ne pas les remonter à la surface. Nous labourons tôt en septembre, roulons le sol juste derrière, pour le resserrer et faire lever les mauvaises herbes. L’inconvénient est que les années humides, il est difficile de rentrer dans les parcelles et que le glyphosate est interdit après labour. Nous déchaumons les parcelles non labourées, si possible deux fois, pour réaliser des faux-semis qui dans ce cas, sont détruits au glyphosate.

Vous passez ensuite à un désherbage d’automne ?
Je réalise systématiquement deux désherbages chimiques à l’automne, trois dans certaines parcelles. Si besoin, notamment pour le tour des parcelles, je reviens avec un rattrapage au printemps. Dans les parcelles difficiles, le désherbage antigraminées des céréales me revient en moyenne à plus de 100 €/ha, et monte même dans certaines d’entre elles, à 200 €/ha. L’automne dernier, j’ai aussi loué une herse étrille que j’ai testée sur escourgeon, et les résultats sont assez concluants. La herse permet de diviser par deux le nombre de ray-grass.

Quelles évolutions avez-vous prévues pour la prochaine campagne ?
Comme les résultats avec la herse étrille sont plutôt satisfaisants, nous réfléchissons à en acheter une. Je vais aussi insérer dans l’assolement des parcelles à rotation courte, une culture de printemps pour réduire la pression des adventices. Je vais faire un essai avec du sorgho grain qui sera valorisé par l’élevage de porcs de l’exploitation.

 

 

 

Glyphosate : Substance active approuvée dans le cadre du Règlement (CE) N°1107/2009.

AttentionAvertiseement fauneDanger. H318 – Provoque de graves lésions des yeux. ; H411 - Toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.

Responsable de la mise en marché : Dow AgroSciences Distribution S.A.S, Bâtiment Equinoxe 2 - 1B avenue du 8 mai 1945 - 78280 Guyancourt. N° d’agrément PA00272 : Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels. N° Vert 0800 470 810. ®TM Marques déposées de Corteva Agriscience et sociétés affiliées. © 2021, Corteva.

Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l'environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto. Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette des produits et/ou sur www.phytodata.com.

« PRODUIT POUR LES PROFESSIONNELS : UTILISEZ LES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES AVEC PRECAUTION. AVANT TOUTE UTILISATION, LISEZ L’ETIQUETTE ET LES INFORMATIONS CONCERNANT LE PRODUIT »